Service de Sécurité Incendie

Pour rejoindre le Service des incendies : 450 228-1212     /     En cas d’urgence : 911

Caserne 25 d'EntrelacsSous la direction de monsieur François Morin, le Service de Sécurité Incendie (SSI) d’Entrelacs est formé d’une quinzaine de pompiers et pompières à temps partiel, ainsi que d’une équipe de premiers répondants qui sont prêts à entrer en action très rapidement, jour et nuit.

Notre Service de Sécurité Incendie a pour mission de lutter contre les incendies, participer aux sauvetages lors de sinistres, protéger les biens et préserver l’environnement des citoyens et visiteurs du territoire d’Entrelacs et, bien entendu, de faire de la prévention. Ce service est chargé des interventions liées aux matières dangereuses, au secours des victimes d’accidents, ainsi qu’au secours des personnes sinistrées et de leur évacuation d’urgence.

De plus, ce service participe à l’évaluation des risques d’incendie (et d’autres sinistres), à la prévention des sinistres, à l’organisation des secours ainsi qu’à la recherche du point d’origine, des causes probables et des circonstances d’un incendie.

Dans le but de maximiser la force de frappe lors d’interventions, des ententes inter municipales ont été établies avec les municipalités de Ste-Marguerite-du-Lac-Masson, Notre-Dame-de-la-Merci et Chertsey.

Étant donné qu’aucun système d’aqueduc n’est disponible sur le territoire,

  • deux camions sont disponibles pour transporter de l’eau, soit :
    • Camion citerne :
      capacité de 2 500 gallons
    • Auto-pompe :
      capacité de 1 000 gallons

Pour une capacité totale de transport de 3 500 gallons d’eau.

  • trois bornes sèches (d’une capacité de 1 050 gallons à la minute) ont été installées à différents endroits, soit :
    • au coin de la rue Deguise
    • au barrage du lac des Îles
    • à la plage municipale

Toutes les résidences d’Entrelacs sont situées à moins de 7 km de la caserne (2271, chemin d’Entrelacs).

Membres du Service

  • François Morin, Directeur
  • Patrik Rettinger, Capitaine
  • Moira Smith, Capitaine TPI
  • Maxime Daigneault, Lieutenant et premier répondant
  • Didier Larocque, Lieutenant éligible et premier répondant
  • Éric Charron, pompier et premier répondant
  • Patrick Charron, pompier et premier répondant
  • Nicole Fontaine, premier répondant
  • Réjean Larochelle Jr, pompier
  • Réjean Larochelle Sr, pompier et Lieutenant premier répondant
  • Patrick Lauzon, pompier et premier répondant
  • Stéphane Legault, pompier
  • Bruce Paquette, pompier et premier répondant
  • Anthony Quenneville, pompier et premier répondant
  • Sylvie Rousseau, premier répondant
  • Étienne Simard, pompier

Conseils de prévention

Un permis de brûlage (gratuit) est nécessaire pour tout feu à ciel ouvert sur le territoire de la municipalité, entre le 1er avril et le 1er novembre, sauf si vous avez un foyer spécialement conçu à cet effet, muni d’une cheminée incluant un pare-étincelles.

Pour vous procurer votre permis, veuillez communiquer avec le bureau municipal.

Le choix d’un emplacement sécuritaire est important. Veuillez à ce que celui-ci soit éloigné des bâtiments, arbres, ordures et des accumulations de végétation au sol. Assurez-vous qu’il soit situé sur la terre franche ou le sable, à une distance de 5 mètres des constructions.

Veuillez noter que la personne qui allume un feu est entièrement responsable des dommages qui en résultent, même si un permis de brûlage a été émis. Il est important que votre feu soit surveillé en tout temps, jusqu’à ce qu’il soit complètement éteint.

Lorsque la SOPFEU émet une interdiction de brûler, celle-ci a préséance sur le permis de brûlage émis par la municipalité. Pour connaître le niveau de danger incendie, vous pouvez :
– Vérifier sur nos panneaux d’inflammabilité officiels;
– Consultez le site de la SOPFEU;
– Téléchargez l’application mobile de la SOPFEU ou abonnez-vous à leur envoi quotidien par courriel.

Si l’indice d’inflammabilité est à BAS ou MODÉRÉ, les feux peuvent être allumés. Par contre, il y a interdiction complète de faire un feu lorsque l’indice est à ÉLEVÉ, TRÈS ÉLEVÉ ou EXTRÊME.

Pour bien comprendre le danger d’incendie, veuillez consulter ce document de la SOPFEU.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le règlement 2016-496.

Les feux d’artifice domestiques sont permis sur le territoire d’Entrelacs en respectant les exigences suivantes :

  • Obtenir un permis à l’hôtel de ville s’il est prévu que plus de 50 pièces soit utilisées;
  • Ne pas consommer d’alcool, ni fumer lors de l’utilisation des feux d’artifice;
  • Lorsqu’il y a interdiction de faire des feux à ciel ouvert, aucune mise à feu n’est permise;
  • Choisir un espace d’au moins 30 m X 30 m, loin des bâtiments, des voitures, des arbres, des câbles électriques ou téléphoniques et des produits combustibles;
  • Tenir les spectateurs à au moins 20 mètres du site d’allumage;
  • Avoir une source d’extinction compatible à proximité.
Toute activité aquatique nécessite le port d’un vêtement de flottaison individuel (VFI) ou d’un gilet de sauvetage. Montrez l’exemple aux enfants en le portant vous-même.

Il est important de toujours surveiller les enfants et être à portée d’intervention lorsque des enfants jouent dans l’eau ou près de l’eau.

Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour éviter la noyade à l’occasion d’une baignade :

  • Ne buvez pas d’alcool lorsque vous participez à ces activités; les temps de réaction sont ralentis par la consommation d’alcool;
  • Prenez des leçons de natation;
  • Veillez à ce que les enfants portent un VFI ou un gilet de sauvetage;
  • Installez une clôture ou une barrière pour tenir les enfants à l’écart de votre piscine;
  • Tenez la barrière de votre clôture verrouillée en tout temps.
Plan d'évacuation

Désignez un lieu de rassemblement à l’extérieur de votre domicile, près de chez vous ainsi qu’un à l’extérieur de votre quartier, en cas de sinistre.

Ce plan devra être connu par tous les membres de votre famille et une pratique annuelle est recommandée.

Voir le plan

Pour des raisons de sécurité civile (service d’incendie, police, Urgence Santé), il est important que le numéro civique qui a été attribué par la municipalité soit affiché de manière à ce qu’il soit clairement visible, de jour comme de nuit, à partir de la voie de circulation. Il en va de votre sécurité!

Certaines adresses sont existantes, mais des déficiences sont remarquées comme l’altération des chiffres, le contraste avec les couleurs environnantes ou l’absence d’un chiffre. Prenez quelques minutes pour vérifier que votre adresse soit bien visible : cela pourrait vous sauver la vie ou celle des êtres qui vous sont chers.

La négligence et l’imprudence sont les principales causes des incendies à la maison. Un avertisseur de fumée peut vous sauver la vie.

  • Assurez-vous d’en avoir un à chaque étage de votre logement;
  • Vérifiez son bon fonctionnement une fois par mois et remplacez au besoin la pile lors des changements d’heure au printemps et à l’automne;
  • Remplacez vos avertisseurs aux 10 ans;
  • Installez un extincteur portatif, de préférence de type ABC, dans la cuisine. Apprenez à vous en servir.
Dans le cas d’un sinistre ayant une plus grande ampleur, il se pourrait que vous deviez même planifier un point de rassemblement à l’extérieur de votre quartier. Le gouvernement demande que chaque citoyen soit prêt à une éventuelle catastrophe en se rendant autonome pour une période de 72 heures.

Avoir une trousse d’urgence à la maison est important. En situation d’urgence, elle vous permettra, à vous et à votre famille, de subvenir à vos besoins essentiels dans l’attente des secours. Si la situation exige l’évacuation de votre domicile, vous pourrez l’emporter avec vous.

Votre trousse (sac ou bac) doit contenir suffisamment de matériel, de nourriture et d’eau pour subvenir à vos besoins essentiels pendant 72 heures.

Vous pouvez vous procurer des trousses préassemblées auprès des organisations de la Croix-rouge canadienne, l’Ambulance Saint-Jean et l’Armée du Salut.

Une brochure est disponible à l’hôtel de ville et à la caserne ou en cliquant sur le lien suivant : www.securitepublique.gouv.qc.ca.

Il est recommandé de faire ramoner sa cheminée une fois par année afin de prévenir l’accumulation de suie. En brûlant, cette suie pourrait vous exposer à des reflux de gaz nocif dans votre propriété, causer un feu de cheminée ou même être la source d’un incendie. La suie peut brûler plus d’une fois, ce qui peut former de la créosote. La créosote est difficile à nettoyer et requiert les services d’un professionnel.

En plus d’éviter les intoxications, un bon entretien de la cheminée permet également de diminuer les risques d’incendie et d’améliorer l’efficacité de son chauffage.

La règlementation exige l’installation d’un avertisseur de monoxyde de carbone dans tout bâtiment dans lequel il se retrouve un logement et un garage attaché ou un appareil de combustion.

Ce gaz toxique est aussi appelé CO et il est responsable de plusieurs intoxications au Québec. C’est un gaz toxique qui ne se voit pas et ne se sent pas. Il n’irrite pas les yeux ni les voies respiratoires. Respirer du monoxyde de carbone peut être très dangereux pour la santé et même entraîner la mort.

Le monoxyde de carbone se dégage lorsque des appareils et des véhicules brûlent un combustible comme le propane, le bois, le mazout, etc. Seul un avertisseur de monoxyde de carbone peut détecter la présence de ce gaz et vous la signaler.

Installez votre avertisseur de monoxyde de carbone près des chambres à coucher (à une distance d’environ 5 mètres) afin d’entendre l’alarme pendant votre sommeil.

Vous pouvez vous rendre sur le site web du gouvernement du Québec afin de connaître les recommandations au sujet des avertisseurs de monoxyde de carbone au : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-incendie/prevenir-incendie/conseils-prevention/monoxyde-carbone.html.

CONSEILS de prévention de la SÉCURITÉ PUBLIQUE du Québec
Le ministère publie mensuellement une capsule de prévention en incendie.
Nous vous invitons à les consulter en cliquant ici.
Voici les thèmes abordés :
Novembre 2017 : Changement d’heure : on vérifie l’avertisseur!
Octobre 2017 : En cuisine, chaque huile et graisse a son utilisation!
Septembre 2017 : Les dangers du monoxyde de carbone lors d’activités de plein air
Juillet 2017 : Les boîtes à fleurs ne sont pas des cendriers
Juin 2017 : Le déménagement / La prévention, ça se déménage
Mai 2017 : Le barbecue, votre cuisinière d’été à surveiller!
Mars 2017 : Ramoner, au moins une fois par année!
Février 2017 : Les appareils de chauffage, utilisez-les de façon réfléchie!
Janvier 2017 : Les cendres chaudes : dehors!

Recrutement de pompiers(ères)

Le Service de sécurité incendie d’Entrelacs est toujours à la recherche de candidats pour des postes de pompiers(ères).

Si une carrière à temps partiel vous permettant d’avoir un bon revenu d’appoint, pour laquelle vous pourrez développer votre goût des défis à surmonter, votre entraide pour les citoyens, votre esprit d’équipe et de bénévolat vous intéresse, vous êtes peut-être un candidat idéal pour un poste au sein du Service de sécurité incendie d’Entrelacs.

Faites parvenir votre c.v. à la Municipalité.

Communiqué

La Municipalité d’Entrelacs a votre sécurité à coeur!

Au mois de juin 2000, le gouvernement du Québec a adopté le projet de loi 112 intitulé Loi sur la sécurité incendie. Les autorités régionales ont l’obligation, par cette loi et en conformité avec les orientations du ministre de la Sécurité publique en matière de sécurité incendie, d’établir un schéma de couverture de risques afin de pouvoir mieux connaître et gérer les risques présents sur le territoire.

Réalisé à l’échelle de chaque municipalité régionale de comté (MRC), l’élaboration de ce schéma de couverture de risques a notamment pour objectif d’améliorer la connaissance des risques d’incendie présents sur le territoire, pour ensuite déterminer un agencement des ressources qui favorise une protection optimale de la population et du patrimoine.

L’adoption d’un règlement concernant la prévention des incendies devient une base afin de réduire les probabilités de feux ainsi que d’en limiter les conséquences.

À cette fin, le 18 avril dernier, suite à plusieurs mois de travail et de consultations, le conseil municipal d’Entrelacs fut fier d’être le premier conseil dans la MRC de Matawinie à emboiter le pas en adoptant un règlement concernant la prévention des incendies. Le nouveau règlement « 2016-496 concernant la prévention des incendies sur le territoire d’Entrelacs » inclut le « Code national de prévention des incendies 2010 » ainsi que plusieurs articles du « Code de sécurité, chapitre bâtiment » qui y est intégré.

En plus de se conformer aux exigences du ministère de la Sécurité publique tels qu’énumérés au schéma de couverture de risques, ce règlement vise une meilleure protection des citoyens en matière de sécurité incendie, sans toutefois brimer les libertés recherchées par les Entrelacois.

Si vous avez des questions concernant ce règlement, n’hésitez pas à contacter le Service de Sécurité des Incendies d’Entrelacs.